Condat, Marthe

Discipline(s)
Période
Période
1886-1939
Date et lieu de naissance
Date de naissance
19-07-1886
Lieu de naissance
Graulhet (Tarn, France)
Date et lieu de décès
Date de décès
20-10-1939
Lieu de décès
Toulouse (Haute-Garonne, France)
Observations
Elle décède de la tuberculose.
Mère
Mère
Marie-Athénaïs Victorine Condat
Observations
Modiste
Père
Père
Georges Condat
Observations
Mercier
Situation familiale
Situation familiale
Célibataire
Observations
Il est alors fréquent que les diplômées de l'époque soient célibataires, l'argument des charges de famille qui seraient incompatibles avec des responsabilités familiales leur étant souvent opposé.
Descendants
Descendants
Elle n'a pas d'enfant.
Formation
Cursus ou type de formation (académique ou non) Lieu Institution Date d'arrivée Date de départ Diplôme obtenu
Etudes secondaires Toulouse       Baccalauréat ès-lettres (1903)
Etudes secondaires Toulouse       Baccalauréat lettres-mathématiques (1904)
Préparation du PCN (préalable aux études de médecine) Toulouse Faculté mixte de  médecine et de pharmacie 1904-1905    
Etudes de médecine Toulouse Faculté mixte de  médecine et de pharmacie 1905-1906    
Préparation du concours de l’externat Paris Faculté de médecine 1907 (2e semestre)    
Externat des hôpitaux de Paris Paris   15.05.1908    
Préparation du concours de l’internat Paris Faculté de médecine 1909    
Internat des hôpitaux de Paris Paris Maternité du Bd de Port-Royal (1911, 1912), Hôpital des enfants malades (1913-1914) 1.10.1910 1.05.1914 Doctorat de médecine (1916)
Agrégation de médecine Paris Faculté de médecine   1923 Agrégée de médecine (1923)

 

Récompenses académiques

Lauréate de la faculté des sciences de Toulouse (PCN, 1905, 1er prix), de la faculté de médecine de Toulouse (Prix Gaussail, 1906, 1907) ; médaille d’argent des prix de thèse 1916 ; mention très honorable de l’Académie de médecine (Prix Sabatier, 1918) ; lauréate de la Société de médecine de Toulouse (Prix Gaussail, 1922).

Carrière professionnelle et responsabilités
Domaine Statut / responsabilité Lieu Début Fin Observations
Médecine hospitalière Médecin à l’hôpital des enfants malades Paris 1914 1919 Egalement monitrice de tubage et de trachéotomie et remplace régulièrement le chef de service.
Enseignement supérieur Préparatrice au laboratoire d’analyse pathologique de la faculté de médecine Paris 11.1917 03.1919  
Médecine sociale Médecin-adjoint des crèches du bureau de bienfaisance de Toulouse Toulouse      
Enseignement supérieur Aide de clinique médicale à la faculté de médecine Toulouse 03.1920    
Enseignement supérieur Cheffe de clinique chirurgicale, id. Toulouse 28.12.1920   Emploi créé.
Médecine sociale Médecin de la maison municipale des Mères Toulouse 1921    
Enseignement supérieur Cheffe de laboratoire de clinique chirurgicale à la faculté de médecine Toulouse 1921 1922  
Enseignement supérieur Cheffe de laboratoire de clinique médicale, id. Toulouse 1922 1923  
Enseignement supérieur Préparatrice de la chaire de thérapeutique, id. Toulouse 1922    
Enseignement supérieur Agrégée des facultés de médecine (section de médecine générale), id Toulouse

1.11.1923

1932

Décret du 27.07.1923.

Première femme reçue à l’agrégation des facultés de médecine en 1923. Instituée pour 9 ans.

Chargée de conf. de pathologie générale et exp. (1924-1932).

Enseignement supérieur Professeure titulaire de la chaire de thérapeutique Toulouse

1.05.1932

 

Décret du 28.04.1932.

Première femme titulaire d’une chaire universitaire à Toulouse. Succède au Pr Dalous. Elle est alors présentée en première ligne et élue à l’unanimité par les membres du conseil de la faculté de médecine de Toulouse devant l’autre candidat.

Enseignement supérieur Professeure titulaire de la chaire de clinique médicale infantile et puériculture médicale Toulouse

1.01.1936

1939 Décret du 20.01.1936
           

En 1931, le doyen de la faculté de médecine de Toulouse écrit à son sujet :

« Mademoiselle Condat, ancien interne des hôpitaux de Paris est la seule agrégée de France pour le moment. Elle a rapidement conquis une grande autorité sur les élèves qui suivent nombreux son enseignement. Très instruite, excellente [illisible] et très zélée pour la recherche et l’enseignement, Mademoiselle Condat fait honneur à la Faculté qui sera heureuse de la voir un jour occuper une de ses chaires. » [Arch. nat. dossier de carrière, fiche évaluation de 1931].

Distinctions honorifiques

Médaillée de l’Assistance publique pour services rendus pendant la guerre (juillet 1919).

Officière d’Académie (1929).

Officière de l’Instruction publique (1935).

Thèse
Leucocythose et fragilité leucocytaire, thèse de médecine, 1916, faculté de médecine de Paris, Paris, G. Steinheil, 256 p.
Lieux de savoirs institutionnels ou informels (sociétés savantes, laboratoires, bibliothèques, groupes, salons...)
Nom Date d'adhésion Observations
Société anatomo-clinique de Toulouse 1920 membre
Société de médecine, chirurgie et pharmacie de Toulouse 1922 membre correspondante
Société de pédiatrie de Paris 1923  

 

Missions de terrain ou d'études
Dates Lieu Objet Observations
       
       
       

 

Rencontres scientifiques (congrès, colloques, conférences...)
Dates Lieu Nature Objet Observations
         
         
         

 

Collaborations remarquables
Période Nom/institutions Objet Observations
       
       
       

 

Relations internationales
Dates Pays Destinations Objet Observations
         
         
         

 

Prix scientifiques et distinctions
Date Prix/institution Objet Observations
       
       
       

 

Brevets
Date Objet Observations
     
     
     

 

Bibliographie (produite par la scientifique)

Gaston Serr et Marthe Condat, « Le XIXe siècle voyage d’études médicales aux stations de cure d’Alsace et de Lorraine », La Presse médicale, 10 et 20 novembre 1926.

Traces commémoratives et patrimoniales
Date Occasion Nature Lieu Observations
1912   Album de l’internat des hôpitaux de Paris, 1912.    
    Rue Marthe Condat Graulhet  
    Impasse Marthe Condat Toulouse  
12.10.2016   Nom d’amphithéâtre Toulouse, Université Paul-Sabatier Amphithéâtre inauguré le 12.10.2016 par Laurence Rossignol, ministre des Familles, de l’Enfance et du droit des femmes.
    Nom de salle de réunion Albi, Conseil départemental du Tarn  
    Grand prix Marthe Condat   Prix de la valorisation de la recherche. Université fédérale de Toulouse.

 

Sources primaires (archives)

Arch. nat., F/17/23580/A (dossier de carrière) ; Condat, Mme. Exposé des titres et travaux scientifiques, S.l., s. n., 1923 (circa) ; Rap. UT, 1920-21, p. 43-44 ; Rap. UT, 1938-39, p. 6 et 38.

Bibliographie

- Caroline Barrera, « Les universitaires toulousaines (1912-1968). L'échec d'une promotion par le bas », dans Rebecca Rogers et Pascale Molinier (dir.), Les femmes dans le monde académique, Rennes, PUR, 2016, p. 31-48 ;

- Caroline Barrera et Robert Bourre, « Aux professeures, l’Université toulousaine reconnaissante ? », Le Patrimoine, Printemps 2020, p. 46-49.

- Caroline Barrera, « Les universitaires toulousains (XIXe-XXIe siècles) », dans Histoire de l'université de Toulouse, vol. 3 L'époque contemporaine (XIXe-XXIe siècle), Portet-sur-Garonne, éditions midi-pyrénéennes/Université fédérale Toulouse-Midi-Pyrénées, 2019, p. 237-238.

- Edmée Charrier, « La femme professeur d’université », L’évolution intellectuelle de la femme, thèse de doctorat, faculté de droit de Paris, Ed. A. Mechelink, 1931, p. 420-423 ;

- Marielle Mouranche (dir.), Et Toulouse pour apprendre... Sept siècles d'histoire de l'université de Toulouse, 1229-1969, Toulouse, PUM, 2010, p. 168 (notice avec photographie).

- Association Femmes de sciences, Scientifiques françaises décédées notoirement connues. Mathématiciennes, physiciennes, chimistes, biologistes, médecins, ingénieures, (2 janvier 2015), p. 4, en ligne.

Bases de données ou sites web de référence

Medic@,

Rosalis,

Catalogue Archipel.

Remarque : La notice Wikipédia de Marthe Condat est de qualité.

Auteur/autrice de la notice
Caroline Barrera
Citer cette notice : Caroline Barrera, "Condat, Marthe", dans Les femmes de sciences en Occitanie (XVe-1968), base de données en ligne, Albi, INU Champollion, 2020